Service Client 07 56 87 33 00 info@watercleanser.fr

Avec Water Cleanser

Un canal de Beijing, China – Contrôle de prolifération des cyanobactéries

Les proliférations de cyanobactéries devenant de plus en plus répandues dans les réseaux de canaux et de cours d’eau de la Chine, TWC International a eu la possibilité de tester la partie finale d’un réseau fluvial réaménagé.

Notre objectif était de montrer l’efficacité du TWC (The Water Cleanser) couplée à l’utilisation de bactéries digestives d’huile organique (TWC+) pour contrôler efficacement les proliférations de cyanobactéries et les convertir en micro-algues non toxiques avec dominance de diatomées. Le canal a un écosystème particulierement riche en nutriments provenant du rejet quotidien des eaux usées sans traitement.

Ci-dessous, nous avons ajouté les bactéries qui digèrent l’huile organique. Prenant un pont comme point de séparation, la zone de traitement en aval en bas était traitée sur 1,2 km et en amont en haut, sans traitement.

En amont du pont : prolifération de cyanobactéries sans lentilles d’eau, un résidu huileux avec une tension superficielle élevée, arrêtant la diffusion de l’oxygène atmosphérique – 28 juin 2018.

En aval du pont : système de rivière entièrement récupéré maintenant avec dominance de diatomées, de micro-algues et de lentilles d’eau, faible tension superficielle permettant une diffusion atmosphérique de l’oxygène – 28 juin 2018.

Grâce au succès du traitement des cyanobactéries à l’aide du Water Cleanser sur cette portion de 1,2 km, TWC International a reçu la totalité de la section de 11 km du canal à traiter.

Traitement TWC complet de 11 km effectué le 14 mars 2019.

Comme ce système fluvial peut avoir un débit d’eau relativement élevé, tous les blocs de Water Cleanser ont été sécurisés à l’aide de poteaux en bambou.

Projet de rivière Henglingji, Chine – Respect des normes de rejets organiques

L’un des sujets de préoccupation en Chine est de répondre aux exigences gouvernementales qui obligent les entreprises impliquées dans l’entretien des réseaux hydrographiques à respecter un niveau de phosphate maximal de 0,3 ppm. 

Cette rivière de 36 km dépasse constamment 0,7 ppm, ce qui signifie que l’entreprise chargée de l’entretien du système est condamnée à une amende par le gouvernement chinois. 

La société chinoise a mis en œuvre un traitement complet sur une distance de 1,2 km à la fin de ce système fluvial de 36 km pour montrer la capacité de TWC à abaisser les niveaux de phosphore dans un système d’eau en mouvement. 

Notre équipe de recherche a travaillé sur le traitement des zones de remous pour atteindre les résultats souhaités.

Quatre mois après le début du traitement, l’équipe de TWC International a inspecté le réseau hydrographique et procédé à des tests des niveaux de phosphore :

  • au point de contrôle gouvernemental en rouge 0,3 ppm,
  • avant le début de la zone de traitement en bleu 0,7 ppm. 

Les résultats ont clairement montré une réduction de 0,4 ppm qui permet de respecter les normes gouvernementales requises.

Sur la base de ces résultats, la zone d’étude a été augmentée de 2,15 km supplémentaires, la mise en œuvre a eu lieu le 20 mars 2019.

La science derrière les zones de tourbillons, remous

Grâce aux études intensives des zones de tourbillons, les scientifiques de TWC International ont découvert que ces zones d’eau en circulation dans les rivières qui coulent sont les endroits où vous pouvez activement traiter et maintenir les niveaux bactériens pour que la rivière retrouve une bonne santé. Alors qu’un cours d’eau se déplaçant à 2 mètres par seconde semble impossible à traiter, à chaque virage il y a de l’eau tourbillonnant sur elle-même qui peut avoir des années. Ce sont ces sections qui accumulent des contaminants élevés et livrent ensuite les nutriments et les proliférations toxiques de cyanobactéries.

En maintenant la santé de ces zones de tourbillons ou remous, TWC fournit rapidement un système fluvial sain et exempt de proliférations de cyanobactéries.

Avec l’ajout de 2,15 km supplémentaires à la zone de traitement existante, la zone de traitement totale est passée à 3,35 km.

Le traitement avec le Water Cleanser a diminué l’ammoniac de 2,27 ppm à 0,344 ppm et le phosphore de 0,7 ppm à 0,27 ppm.

Cette rivière est devenue la première dans la région à respecter les normes gouvernementales.

Le gouvernement Chinois s’est engagé à ce que 32 autres systèmes fluviaux soient soumis à des plans de traitement complets avec le Water Cleanser.